28 juin 2013

Utiliser des images, photos et autres medias sur le web, gratuité et droits (licences)








Les images gratuites sont courantes sur internet, néanmoins, certaines ne peuvent pas être modifiées, ni utilisées dans un contexte commercial. Les sites d'images que nous vous proposons, sont généralement en CC0 (creative commons) ou équivalent, ce qui signifie que l’auteur à renoncé à ses droits (en savoir plus sur la licence CC0).

Utiliser des images, photos et autres medias sur le web

Parfois, sans même sans rendre compte, certains utilisateurs violent la propriété intellectuelle. Prenons le cas d’un formateur de la formation professionnelle, qui illustre ses cours avec des images copiées sur internet. La formation qu’il dispense étant payante, il s’agit bien d’un usage commercial, même si l’objectif est éducatif.

De même, l’enseignant qui demande à ses élèves un travail rédactionnel étayé de photos, devra sensibiliser ses apprenants aux droits et devoirs de chaque citoyen de l’internet. Pour cela, les différents B2I (
Brevet informatique et Internet) adaptés aux niveau : école, collège et lycée, sont utiles. A noter, pour les adultes, qu’une version B2I adultes est disponible.

De nombreux internautes collectent (copient, téléchargent et collent) des images, photos, cliparts pour agrémenter, étayer leurs productions, par exemple :a


  • les cours traditionnels (magistraux), dans la production de ressources pédagogiques, (diaporama, résumés de cours, supports écrits, sites éducatifs…)
  • les cours en ligne (e-learning, FOAD, formation à distance),
  • les diaporamas commerciaux (présentations de produits et de services, promotionnels, de résultats, d’objectifs),
  • les contenus de blog,
  • les rédactionnels de sites,
  • la conception d’infographies,…
Tous ces utilisateurs vont donc illustrer leurs productions, afin d’apporter du rêve, des émotions, du sens (sémantique),afin de renforcer le texte, par l’image. L'image a donc un rôle descriptif, informatif, ergonomique pour rompre la monotonie d'un texte et peut apporter une symbolique. Afin d'illustrer ce dernier point, nous pouvons nous référer au peinture sculpteur Michel Ange et les travaux qu'il réalisa pour l'église.

Les licences et conditions d’utilisations des images

L’affaire est complexe, difficile de se retrouver parmi les licences. La notion d’image gratuite n’est pas synonyme d’usage libre, surtout commercial ; elle ne signifie pas non plus qu’il ne faut pas en citer l’auteur. Certaines images libres de droits sont payantes, tout comme celles des licences libres. Vous trouverez ci-après, un guide, une sélection de sites gratuits triés, dont les licences sont libres, gratuites et ouvertes.

Restez vigilants sur les comportements interdits sur la plupart des sites suivants :

  •  la vente, la location ou la cession des œuvres, des créations,
  • la revendication de propriété intellectuelle,
  • l’utilisation des images à des fins pornographiques ou illégales,
  • tout usage qui pourrait nuire à la réputation des personnes, de l’auteur.
D’une manière générale, vérifiez sur chaque site vos droits et vos devoirs. Vous devez notamment être particulièrement vigilant lorsque des photos comportent des personnes, des marques, des logos.

Identifier les licences, l'auteur d'une photo

Un lecteur EXIF permettra d'obtenir les renseignements suivants:
 
  • Informations sur le matériel utilisé (appareil photo, objectif..),
  • Informations sur la prise de vue, les réglages effectués,
  • Informations sur l'auteur de la photographie: nom, description, copyright.
Ce type de lecteur sera donc utile pour connaitre les droits d'une photo et les possibilités de réutilisation à titre personnel ou commercial.

Pour connaître les différentes versions d'une image, cibler son origine, la recherche inversée via les moteurs de recherche Google ou  tineye, peuvent être utiles.


Les images gratuites du domaine public en France

Les sites étrangers indiqués dans le post précédent, proposent des collections de médias libres de droit, du domaine public, il n’est pas nécessaire d’en citer les sources. Néanmoins, en France, le code de propriété intellectuelle est un peu différent, l’auteur conservant le droit moral sur son œuvre. Il s’agit d’une exception typiquement française du droit d’auteur.

De fait, de ce point de vue, il est préférable de citer le nom de l’auteur, ne serait-ce que par courtoisie. Pour un ouvrage, un site, une présentation, ou autre, vous pouvez prévoir une page, un « coin » crédits photos, listant les auteurs des œuvres dont ils vous ont fait bénéficier de leur générosité.


Un guide vidéo des banques d’images, photos, cliparts, font gratuites
Cette video Youtube vous permettra de comprendre le fonctionnement de ces sites, la recherche d'images, le téléchargement, l'enregistrement des medias.

 

eduscol, le portail national des professionnels de l'éducation (B2i)
education.gouv, la formation tout au long de la vie, B2i adultes
creative commons France
sites des banques d'images listés